Sélectionner une page

Pour accompagner leurs repas, plusieurs personnes optent pour des alcools de tout genre. Or, tous les alcools ne peuvent se boire de la même façon et encore moins à la même occasion. En vérité, certains alcools sont conçus pour susciter l’appétit et d’autres sont destinés à faciliter la digestion après le repas. Pour une présentation correcte et harmonieuse d’un repas, il est alors essentiel de connaître chaque type d’alcool. En lisant cet article, vous saurez mieux à quel moment du repas il faut servir l’un ou l’autre des alcools à vos invités.

Pour les apéritifs

Les boissons au goût suave comme les anisés sont les choix favoris des français pour servir un apéritif, surtout pendant la saison estivale. Pour atténuer leurs saveurs aromatiques qui sont quelquefois assez fortes, certaines personnes préfèrent y ajouter de l’eau. Ce mélange confère aux boissons une fraîcheur qui procure une sensation agréable en ces moments de chaleur. Mais, vous pouvez aussi opter pour des alcools au goût amer et les mélanger avec des bières.

Si vous ne voulez pas consommer de l’alcool cru, il est possible que vous fassiez des cocktails alcoolisés comme apéritif. Il faut juste apprêter du jus de fruits ou du sirop auquel vous ajouterez de l’alcool selon votre préférence. Et voilà votre apéritif prêt à être servi !

Quel que soit le choix d’apéritif que vous ferez, alcool cru ou cocktail alcoolisé, n’hésitez pas à faire une sélection d’alcool chez My Alco Shop.

Pour les digestifs

C’est bien connu de tous, un digestif est un alcool très fort qui est capable d’éliminer les excédents et faciliter la digestion à la suite d’un repas. Il s’agit par exemple du whisky, d’un vieux rhum, des liqueurs, du cognac, du vin, etc. Cependant, certaines de ces boissons comme le vin peuvent être difficiles à choisir notamment à cause de leur grande variété. Or, il est essentiel de faire un bon choix pour accompagner au mieux le repas.

 repas-et-vin

Choisir un vin en harmonie avec le repas

Si vous aimez consommer le vin, vous devriez pouvoir associer un vin au plat correspondant. Par exemple, un Pinot gris va bien avec du foie gras, tandis qu’un Bordeaux se boit après un plat d’agneau. En réalité, les vins aux parfums floraux ne devraient pas être consommés à la suite d’un aliment riche en iode. Pour optimiser une synergie entre le repas et le digestif, il est primordial de ne pas choisir le vin en se basant uniquement sur son goût.

En voulant choisir un vin, il faut tenir compte de son astringence qui n’est rien d’autre que la sensation de consistance due à la présence des tannins. Le goût d’un bon vin ne disparaît pas automatiquement, mais il s’assouplit lentement. Pour réaliser de parfaites harmonies avec le repas, quelques combinaisons vous sont proposées ici. Il s’agit du :

  • vin rouge ou blanc, non corsé, avec de la viande blanche ;
  • vin blanc avec les produits de mer ;
  • vin blanc liquoreux ou rouge souple, non tannique pour du fromage, etc.

Il est aussi possible d’associer un vin et un plat qui ont pour provenance une même région géographique. Pour exemple, la choucroute se déguste bien avec le vin d’Alsace.