Sélectionner une page

Comme pour le Champagne, il existe désormais des réglementations qui déterminent ce qui peut légalement être appelé Prosecco Rosé.

J’ai toujours cru fermement que les bulles ne devraient pas seulement être appréciées lors du réveillon du Nouvel An ou des occasions spéciales – en particulier les bulles roses. J’ai donc été ravi lorsque le consortium Denominazione di Origine Controllata (DOC) a donné son cachet final d’approbation rendant le Prosecco Rosé officiel à partir du 1er janvier 2021. J’ai tendance à apprécier ce jeune vin aromatique et croquant tout au long de l’année, car il peut être ajouté à des cocktails comme les Mimosas et les Bellinis. Mais tout amateur de rosé devrait savoir qu’il existe quelques différences clés qui distinguent le Prosecco Rosé du rosé pétillant ordinaire.

Prosecco Rosé

Des mesures réglementaires comme la répartition variétale, la couleur et la fermentation distinguent les Prosecco Rosés des autres vins mousseux roses. Pour être étiqueté comme Prosecco Rosé, les raisins doivent provenir d’une zone géographique spécifique qui a passé les exigences de qualité du gouvernement italien. La majorité du Prosecco Rosé provient de raisins Glera (environ 85%), et le reste de Pinot Noir (environ 10-15%). Les vins rosés pétillants peuvent être élaborés à partir de différentes sélections de raisins provenant de diverses régions. Les directives de la DOC italienne exigent que le Prosecco Rosé soit fermenté pendant au moins 60 jours dans des cuves en acier inoxydable. D’autres vins rosés pétillants n’ont pas cette exigence, et n’ont parfois besoin d’être fermentés que pendant une semaine seulement.

Près de 200 producteurs de Prosecco en Italie fabriquent un vin pétillant rosé. Mais il y a un hic : Ils ne peuvent pas légalement l’appeler Prosecco.

Cela pourrait bientôt changer. Les producteurs font pression sur le Consortium Prosecco DOC et le ministère de l’Agriculture pour qu’ils autorisent une désignation officielle de rosé pour la région de Prosecco. Cela permettra non seulement d’élargir l’offre et de garantir la qualité aux consommateurs, mais aussi de réaliser de grosses affaires pour le secteur : Le Consortium Prosecco DOC estime que la production totale de rosé pourrait atteindre 30 millions de bouteilles par an.

Rosé pétillant

Les rosés pétillants sont fabriqués dans un large éventail de styles dans le monde entier. Qu’ils soient légers et floraux ou riches, corsés et fruités, ils sont créés par la formule simple suivante : sucre + levure = alcool et dioxyde de carbone – sans permettre au gaz qui en résulte de s’échapper. Lorsque vous faites fermenter le vin dans un environnement fermé ou scellé, le dioxyde de carbone retourne dans le vin, pour être libéré sous forme de minuscules bulles après ouverture. Avec un accent varié sur le fruité, la taille des bulles et les méthodes, de nombreux pays ont leur propre version. Voici quelques variétés populaires de différentes régions :

Cava : Un vin pétillant espagnol fait à partir de raisins Macabeu.

Vin pétillant français : Les vins pétillants peuvent provenir de régions de France autres que la Champagne, et sont fabriqués dans des variétés douces, sèches et rosées.

Vin pétillant américain : Une infinité de types de vins, certains utilisant des raisins traditionnels de Champagne, d’autres avec des mélanges complètement différents.

Sekt : Un vin mousseux allemand qui peut varier en douceur et en sécheresse et qui est généralement moins alcoolisé que le Champagne.

Les raisins de ce vin mousseux rosé sont doucement pressés et subissent une fermentation fraîche dans des cuves en acier inoxydable, ce qui conduit à de délicieuses saveurs de framboise fraîche, de fraise des bois et de mandarine avec des notes florales subtiles. Dégustez-le avec un ceviche aux fruits de mer ou votre assiette de charcuterie préférée.