Sélectionner une page

Considéré comme le premier pays viticole, la France possède des secrets séculaires de vinification qui ont survécu à l’épreuve du temps et qui sont devenus un élément majeur du patrimoine culturel français. Avec huit milliards de bouteilles produites chaque année et 53 litres de vin par habitant et par an, la France estime que son vin est sans égal. Lisez ce qui suit et découvrez les 5 faits les plus amusants sur le vin français ! Puisque vous ne pouvez pas venir en France sans goûter au vin français, voici 5 faits amusants à connaître avant de déguster les fameux « Cabernet », « Chardonnay » et « Sauvignon blanc ».

La France n’a pas inventé le vin…. au grand chagrin des Français.

Né en Mésopotamie, répandu dans l’Egypte ancienne et apporté en Gaule par les Grecs, le vin est tout sauf d’origine française. Les origines de la tradition viticole française remontent au VIe siècle avant Jésus-Christ, lorsque le sud de la France fut colonisé par des colons grecs. La vinification avait déjà été popularisée par les Egyptiens et affinée par les Romains, mais commençait à être considérée comme un art par la France méditerranéenne, autour de la ville de Marseille (la ville de Massalia à l’époque). Il est depuis devenu un élément majeur de la civilisation française et pourrait faire partie du patrimoine immatériel de l’humanité défini par l’UNESCO, au même titre que la gastronomie française.

Le champagne a été inventé par… un ecclésiastique

Moine et précurseur de la viticulture biologique, Dom Pierre Pérignon a accidentellement produit un type particulier de vin mousseux, le champagne, à la fin du XVIIème siècle, en expérimentant de nouvelles méthodes de vinification. S’exclamant  » Venez vite, je bois des étoiles « , Dom Pérignon a contribué aux recherches intenses et aux efforts inlassables des ordres monastiques français (comme les cisterciens et les bénédictins) pour améliorer le processus de vinification. En effet, au Moyen-Âge, les moines ont conservé et développé un savoir-faire viticole principalement pour célébrer la messe. Ainsi, un fait important au sujet du vin français est que les meilleurs vignobles étaient à l’origine la propriété des monastères et que leur vin était considéré comme supérieur.

Un mélange de vin rouge de Bordeaux et de feuilles de coca : l’ancêtre du Coca-Cola

Le chimiste français Angelo Mariani, intrigué par les vertus santé et le potentiel économique de la coca, a commencé à commercialiser un vin appelé Vin Tonique Mariani qui associe le vin de Bordeaux aux feuilles de coca. Avec l’éthanol du vin qui extrait la cocaïne des feuilles de coca, Vin Mariani était censé apporter santé et vitalité. Populaire parmi la reine Victoria, le pape Pie X, Thomas Edison et Ulysse Grant pour ses qualités énergisantes, Vin Mariani a inspiré la recette de boisson au vin de coca de l’américain John Pemberton (1885).

Contraint de changer sa recette en raison de l’adoption d’une loi d’interdiction à Atlanta et dans le comté de Fulton, Pemberton a réagi en développant une version non alcoolisée de son Coca Vin français. Elle a finalement été rebaptisée Coca-Cola parce qu’elle mélangeait des feuilles de coca d’Amérique du Sud avec des noix de kola, la source de caféine de la boisson. En combinant ces puissants stimulants, Coca-Cola a été présenté comme le remède contre la dépendance à la morphine et les maux de tête. Le plaisir est le fait que le vin français et le soda le plus populaire au monde ont la même généalogie.

Préserver le vin français comme un acte de résistance

Voici un autre fait amusant sur le vin français. Après l’invasion et l’occupation de la France par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, le pays viticole français a fait l’objet de nombreux pillages. Craignant que les nazis ne détruisent l’industrie viticole française, de nombreux vignerons français ont joué un rôle particulier dans la Résistance en cachant les racines de la vigne française et en conservant les bouteilles les plus précieuses du vin français dans des caves secrètes. Cet acte de résistance révèle comment la préservation de l’art de la vinification passe par l’affirmation de l’identité et de la fierté nationales.

Le vin, c’est moins le raisin que le sol.

Voici notre dernier fait amusant sur le vin français à Paris. Contrairement aux vins étrangers qui sont étiquetés en fonction du cépage utilisé, les vins français sont étiquetés en fonction du terroir sur lequel ils sont produits. Les villes et les régions où les raisins sont cultivés correspondent à la notion de terroir, qui est fondamentale pour le vin français : il s’agit de la combinaison de facteurs naturels (orientation vers le soleil, humidité, variations de température) avec un type particulier de vignoble qui modifie le goût du vin. C’est pourquoi un même cépage planté dans différentes régions peut produire des vins si différents les uns des autres. Voici un conseil pour déterminer l’origine géographique du vin que vous buvez : plus le jus est foncé (qu’il soit rouge foncé ou blanc jaune), plus le climat sous lequel la vigne a poussé est chaud.