Tous les ingrédients pour un apéritif japonais réussi

Partager

La notoriété de la gastronomie japonaise repose en partie sur la diversité de ses apéritifs, un ensemble de repas et de boissons à déguster à plusieurs. Comme en France, les apéritifs servent d’avant-repas, et permettent de se détendre après une journée stressante. Voici ce qu’il vous faut pour faire un tour au Japon à travers ses apéritifs.

Choisissez des biscuits apéritifs traditionnels, des sembei aux petits pois wasabi

Si vous comptez commander des biscuits apéritifs japonais, optez pour la star des apéros japonais : les sembei. Ces biscuits apéritifs sont réalisés à partir de riz gluant soufflé, et se dégustent nature ou aromatisés :

  • à la sauce soja,
  • au haricot noir,
  • aux feuilles de nori,
  • au wasabi,
  • à la crevette…

Lorsqu’ils sont grillés, il s’agit de yaki sembei, et frits, age sembei. Ils sont traditionnellement consommés lors du rituel du thé vert ou encore servis aux invités.

Les petits pois wasabi, quant à eux, ont traversé les frontières du Japon pour se trouver une place aux quatre coins du monde. Ces petites billes vertes, à la fois croquantes et piquantes, procurent un réel plaisir gustatif. Dans la tradition japonaise, c’est la première gourmandise que l’on vous sert lorsque vous êtes invité à table.

Si dans la culture du pays, ce snack est servi pour ouvrir l’appétit, il permet de décompresser après le travail. Les Japonais aiment à accompagner les petits pois wasabi d’umeshu, une liqueur très appréciée dans le pays pour sa saveur fruitée, parfumée et son côté rafraîchissant.

Le wasabi est indispensable lorsque vous grillez vos petits pois, c’est de lui que vient leur goût relevé. Ce condiment fort et piquant promet de réveiller tous vos sens et votre appétit. Dans la cuisine japonaise, il est intégré dans la préparation de nombreux plats, dont le sushi.

apéritif japonais sembei

Confectionnez des cocktails typiques à base de shôchû

Il est aussi emblématique que l’umeshu et le saké. Le shôchû est un alcool spiritueux dont la préparation prend en compte une large variété d’ingrédients, les plus connus étant le riz, la patate douce, le blé et le sarrasin. L’obtention de cette boisson raffinée passe d’abord par la mise en fermentation de ces ingrédients, qui sont ensuite distillés.

Les Japonais adorent déguster le shôchû avec de petites gourmandises comme les sake no sakana, des plats à base de poisson spécialement conçus pour accompagner ce que l’on surnomme « la vodka japonaise ». Au Japon, les meilleurs endroits pour vous offrir un bon shôchû sont les izakaya, bars traditionnels japonais où vous pouvez également savourer différents plats du pays.

Le taux d’alcool dans le shôchû varie de 20 à 40 % ; vous pouvez y ajouter un peu de glace ou une rondelle de citron. Il peut être allongé également avec de l’eau, ou même avec du thé chaud ou froid. Pour apporter un peu de variété, utilisez le shôchû comme base de cocktails. Vos invités en redemanderont !

Le tamagoyaki ou omelette roulée à la japonaise

Vous pouvez avoir l’impression de faire des crêpes en réalisant le tamagoyaki, une des nombreuses façons de griller des œufs dans la cuisine japonaise. L’omelette roulée japonaise impressionne d’abord par sa forme, elle est épaisse, compacte, presque semblable à une éponge. D’une omelette à l’autre, l’épaisseur peut être différente, par exemple le dashimaki-tamago est moins épais que l’atsuyaki-tamago.

Ces omelettes se réalisent avec des formes de poêle spécifiques, le tamagoyaki sera vraiment parfait si vous utilisez une poêle rectangulaire ou carrée appelée tamagoyaki nabe.

Cette omelette se déguste chaude ou froide. Coupée en petits morceaux et servie chaude ou froide, elle permet d’offrir à coup sûr un agréable moment de dégustation à vos convives.
Ils découvriront une autre façon de savourer l’œuf, le tamagoyaki étant différent de l’omelette française de par sa texture moelleuse et son goût à la fois salé et légèrement sucré.

En accompagnement, servez de la sauce soja shoyu, un peu de daïkon râpé ou des feuilles de shiso.

Tempura de légumes : amusez-vous !

Si vous raffolez des légumes, intégrez le tempura parmi vos apéritifs, vous serez comblé. Comme toutes les recettes de tempura, celle de légumes exige de la farine de tempura. Cette dernière sera associée à un mélange ingénieux de plusieurs types de légumes (poivron, courgette, poireau, champignon de Paris, avocat etc.), et pourquoi pas à un ensemble de fruits (banane, ananas, pomme, groseille, etc.). Selon vos goûts, vous pouvez y ajouter de la menthe, du shiso ou du basilic japonais.

Le tempura de légume est un mets salé qui peut être servi avec de la sauce soja, ou une sauce aigre-douce, du gingembre râpé ou du daïkon. Il existe une multitude de recettes de tempura ; celle de légumes vous offre un apéritif parfait.