Le goût de l’huile d’olive

Partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
huile d'olive

Qui ne possède pas au moins une bouteille d’huile d’olive dans son placard de cuisine ? Connue par ses nombreuses vertus, l’huile d’olive est aujourd’hui un incontournable allié de la santé. Il est facile de reconnaître l’huile d’olive grâce à son goût particulier, contrairement à l’huile de colza et l’huile de tournesol qui ont un goût plus neutre. Mais savez-vous que l’huile d’olive possède également plusieurs arômes spécifiques ?

A chaque huile d’olive sa saveur

Sur la périphérie méditerranéenne, il existe plus de 1200 variétés d’olives, chacune présente une saveur particulière. Parmi elles, 400 servent à la production d’huile d’olive.

Huile d’olive Alexis Muñoz

L’huile d’olive Alexis Muñoz présente des saveurs uniques. En effet, le célèbre élaïlogue met en avant le vrai goût de chacune des variétés d’olives qu’il travaille. A ce titre, il a choisi de ne produire que des huiles d’olive monovariétales, sans mélange, sans assemblage.

Huile d’olive Picual

Elle est fabriquée à partir d’olives vertes qui ne sont pas encore mûres. Elle a un goût frais, d’un mélange herbacé et tonique. Sa composition émet une note végétale de feuilles de tomate. Elle a un goût à la fois piquant et amer. Tout ce dont vous avez besoin pour encenser le goût de votre assaisonnement.

Huile Arbequina

Elle est réalisée à partir des fruits mûrs de l’olivier. C’est une huile douce et elle est effectuée dans une composition équilibrée. Elle allie à la fois une saveur de pomme et de noisette.

Huile Cornicabra

Elle est effectuée à partir des olives noires. Si vous aimez les olives noires, cette huile est faite pour vous. Son goût est le reflet d’une olive intense, raffinée, élégante et gourmande.

Le goût de l’huile d’olive : une procédure de production spécifique

Les huiles d’olive que vous trouvez dans le commerce n’ont pas toutes le même goût. Bien sûr, comme nous venons de le voir, cela peut être dû au choix de la variété d’olive et à son stade de maturité au moment de la récolte. Mais il faut noter que la qualité d’une huile d’olive dépend également de son process de fabrication. Et ceci impacte son goût. Découvrons ensemble les bonnes pratiques de production.

  • Entre la récolte et le broyage au Moulin : ce temps doit être le plus court possible. Il faut donc privilégier des Moulins proches des plantations d’oliviers.
  • Pendant toute la phase de production, l’huile d’olive ne doit pas être exposée à la lumière, car celle-ci l’oxyde.
  • Une température inférieure à 28°C doit être maintenue pendant la fabrication. En effet, une température trop élevée peut changer son goût naturel en la rendant acide. Une huile d’olive extra-vierge doit obligatoirement présenter un taux d’acidité maximum de 0,8 %.

Il est ainsi recommandé de placer votre huile d’olive dans un endroit à l’abri de la chaleur et de la lumière pour garder sa saveur. Il est aussi conseillé d’opter pour une bouteille ou un bidon opaque pour sa conservation.

Enfin, n’hésitez pas à goûter différentes saveurs d’huile d’olive pour trouver celle qui va le plus vous correspondre.