Search
Close this search box.

Comment acheter un vin de Loire?

Partager

Sommaire

 

Vous vous demandez comment choisir une bonne bouteille de vin ? Comment procéder à la dégustation ? Vous êtes au bon endroit. Vous trouverez nos astuces dans cet article.

 

Vin de Loire : comment faire son choix ?

 

Vous pouvez trouver de nombreux modèles de vin sur www.loirevins.fr. Voici les éléments à prendre en compte avant de faire votre choix :

 

Son millésime

La première chose à considérer est sans doute son millésime. Il fait référence à l’année de cultivation, de récolte et de vinification du vin de Loire. La saveur de la boisson varie en fonction des aléas climatiques, de la méthode de cépage, de la région, etc. Les millésimes récents comme 2020, 2019, 2018, 2016, 2015, 2010, 2009 sont généralement très bons. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de privilégier une bouteille de vin fabriquée il y a 2 ou 3 ans.

 

Lire l’étiquette de vin

Apprenez à lire une étiquette de vin. En fait, la mention « Grand vin » est autorisée pour tout type de vin. De même, l’attestation « vieilles vignes » ne veut rien dire. Concentrez-vous plutôt sur la mention « crus ». Dans ce contexte, Grand cru est un gage de qualité. L’AOC signifie que le vin a été produit suivant le cahier des charges de l’appellation.

 

Le plat cuisiné

Le choix dépend également du plat qui vient avec. D’une manière générale, le vin rouge est le meilleur accompagnement pour :

  • les gratins ;
  • les plats mijotés ;
  • les fromages ;
  • les viandes rouges, etc.

Tandis que le vin blanc s’apprécie avec :

  • les viandes blanches et légères ;
  • les coquillages ;
  • les crustacés ;
  • le poisson, etc.

Optez pour le vin rosé pour les entrées et l’apéritif.

 

Acidité faible ou élevée

Un vin avec une faible acidité a un goût plat. Par contre, la boisson est plus aigre et acide si cette dernière est élevée.

 

Léger ou corsé

Le vin léger est délicat en ce qui concerne le goût. Le modèle corsé est lourd en bouche.

 

Pas de chêne ou chêne lourd

Certains vins sont stockés dans des fûts de chêne afin d’obtenir des arômes complémentaires.

 

Ne pas se focaliser sur le prix

Certes, le prix est dans la plupart des cas corrélé à la qualité du vin. Toutefois, il existe quelques exceptions. Les boissons conçues pour une consommation rapide sont généralement moins chères que les vins de garde.

 

Comment reconnaître un bon vin ?

 

Voici les paramètres à considérer pour reconnaître un bon vin :

 

Son équilibre

L’équilibre se joue entre l’acidité, les tanins et les moelleux (alcool + sucre) pour les vins rouges. Les tanins sont dans la majorité des cas imperceptibles pour les vins blancs.

 

Sa complexité

Il s’agit de l’arôme contenu dans le vin. Certains modèles ne disposent que de deux ou trois arômes fruités (cerise, framboise, etc.). Toutefois, il y a des ingrédients variés et complexes (épicés, floraux, boisés, végétaux, etc.).

 

La longueur en bouche

C’est la persistance aromatique de la boisson dans la bouche lorsque vous buvez une gorgée. Ce critère se compte en caudalies. À titre d’exemple, si vous sentez les arômes du vin pendant 5 secondes, cela correspond à 5 caudalies. Il ne faut pas tenir compte des sensations laissées par les tanins, l’alcool et l’acidité.

 

Comment déguster un vin ?

 

La dégustation du vin se fait en 3 phases :

 

La vue

Regardez la couleur et l’apparence du vin. Ces critères vous donnent déjà des indications concernant la nature et la qualité de la boisson. Pour ce faire, faites tourner le verre pour vérifier sa viscosité.

 

L’odorat

Sentez le vin pour identifier les arômes contenus dans ce dernier (il y en a beaucoup dans les grands vins).

 

Le goût

La dernière étape consiste à goûter le vin. La langue peut percevoir 5 saveurs (l’acide, le sucré, l’amer, l’umami et le salé).