Sélectionner une page

Le vin est une boisson très prisée par les Français. Cependant, les combinaisons qui participent à la production du vin sont diversifiées. C’est pour cette raison qu’il existe une grande variété de vins à travers le monde. De fait, pour mieux cerner les différences entre le vin rouge, blanc et rosé, il est important de connaître chaque processus de fabrication. Découvrez ici les principales différences entre le vin rouge, blanc et rosé.

Le cépage et son impact sur le vin produit

Le cépage représente l’un des éléments importants qui caractérisent le vin. Il se rattache à une variété spéciale de raisin. À chaque climat correspond un cépage. À titre d’exemple, le Pinot s’accommode idéalement aux régions froides, tandis que le Grenache se développe sous le soleil.

Le cépage agit sur le goût et la qualité du vin fabriqué. Tous les raisins ne fournissent pas le même arôme. Le Chardomay, vin blanc, remonte des arômes d’agrumes et de miel. En ce qui concerne le vin rouge, le Pinot noir (cépage provenant de la Bourgogne) offre un vin rouge charpenté.

La vinification et la macération

La vinification se traduit par le processus qui transforme le raisin en vin. Le vin rouge et le rosé sont produits avec des raisins rouges. Quant au vin blanc, il est fabriqué à partir de raisins blancs. Toutefois, certains vignerons fabriquent du vin blanc à partir des raisins rouges, mais l’opération est complexe et rare.

Afin d’obtenir un 1L de vin, les vignerons utilisent environ 1,3 à 1,5 kg de raisins. La vinification se réalise en diverses étapes :

  •  L’égrappage ;
  •  Le pressurage ;
  •  La macération ;
  •  La fermentation.

La combinaison de ces étapes dépend du modèle de vin fabriqué par le vigneron. Afin de mieux vous informer sur les vins et la gastronomie en général, vous pouvez toujours visiter https://la-contre-etiquette.com/. Sur cette page du Magazin Gastronomique, vous découvrirez plusieurs articles sur les vins, la cuisine du monde et quelques astuces qui vous permettront de manger sainement.

L’importance de la macération

vin en bouteilleDes composants colorants résident dans la peau du raisin. Afin qu’un vin se teinte, la pulpe du raisin a l’obligation d’entrer en contact avec la peau pendant un temps donné. C’est pour cette raison que le vin rouge offre une robe violacée et que le vin blanc propose une robe dorée. Qu’en est-il du vin rosé ?

À la suite de la cueillette, les raisins sont éclatés et les jus sont soustraits des peaux pendant une période de macération. En ce qui concerne les vins rouges, le temps de macération est primordial. Elle s’étend sur quelques jours, voire des semaines. La pellicule de peau qui recouvre les grains de raisin contient des composés phénoliques comme les tanins. Elle colore le jus et lui offre cette teinte bordeaux pendant un bon moment.

Le processus est le même pour le rosé, mais la macération dure seulement une demi-journée. La cuvée ne dispose pas le temps nécessaire pour prendre une texture aussi foncée comme les vins rouges. De fait, elle se contente d’une couleur rosée.

Le rôle des tanins

Avec les caractéristiques gustatives du tanin, vous avez la possibilité d’établir un « portrait » des divers types de vins. En réalité, on dénombre une quantité importante de tanins dans le raisin rouge et une faible dose dans le blanc. Ainsi, son influence (ou son absence d’influence) se ressent sur les types de vin.

Le temps de la macération et de la fermentation et la source du cépage offrent l’opportunité d’expliquer les principales différences entre les vins rouges, blancs et rosés. Chaque vin possède ses qualités. Il vous revient juste de choisir un vin selon vos goûts et vos repas.