Sélectionner une page

Apparemment, siroter un verre de vin chaque jour serait bénéfique pour le cœur. Bien entendu, cela dépend de chaque individu et la consultation du médecin reste impérative. Ceci dit, le vin rouge possède des bienfaits sur la santé du cœur. Autant donc, en profiter pour se faire du bien et se faire plaisir.

Comparer le vin rouge aux autres boissons

Si on dit que l’alcool est mauvais pour la santé, mais que le vin rouge fait au contraire du bien, on est sans doute en face d’un réel paradoxe. De nombreuses études et recherches ont cependant débouché sur une conclusion commune, attestant la supériorité du vin rouge comparé aux autres boissons alcoolisées. Les chercheurs argumentent en expliquant que le vin en général possède des effets cardioprotecteurs, moyennant bien entendu une consommation modérée du breuvage. En outre, ces études mettent davantage en exergue le fait que la consommation du vin s’accompagne de préférence de poissons. Comme préconisé sur Bonjourmademoiselle, rien ne vaut un repas équilibré avec des légumes, des fruits et des gras insaturés. En ce qui concerne le vin, il s’avère que l’on doit ses propriétés bienfaisantes aux antioxydants qu’il renferme pour ne citer que les polyphénols. Pour ce qui est du vin rouge, sa supériorité est due au resvératrol, un antioxydant capable de limiter les inflammations à l’origine des troubles cardiovasculaires.

Profiter des bienfaits du vin rouge

ver et bouteille de vin

Tout excès est mauvais pour la santé, quel que soit l’aliment ou la boisson de référence. Deux vertes de vin blanc ou de vin rouge au maximum par jour suffisent largement pour jouir des vertus du vin. Cependant, une telle démarche doit s’accompagner d’un arrêt de tabac et d’un régime pauvre en matières grasses. En parallèle, l’on conseillera au curiste de pratiquer régulièrement une activité physique. Que l’on boive ou non du vin, il faut croire que ce dernier ne doit en aucun cas être considéré comme un moyen pour diminuer les probabilités de souffrir d’une maladie cardiaque. Il convient donc d’en user à bon escient et de se conformer aux dires de son médecin. Si l’on a été habitué à boire du vin, on doit se limiter à deux verres tout au plus. Ceux qui n’en ont jamais consommé n’ont pas à modifier cette habitude.

S’exposer à des risques sanitaires inutiles

Le vin rouge se propose d’être une boisson à la fois gouleyante et bonne pour le cœur. Mais cela entraine également des conséquences dévastatrices sans une consultation médicale préalable. Il faut savoir qu’abuser du vin peut augmenter le taux de gras dans le sang. Trop de vin contribue aussi à gagner du poids sachant que l’alcool est hypercalorique. On n’oubliera pas non plus que le vin augmente la pression artérielle et qu’il peut provoquer une insuffisance cardiaque. On fera également attention à ne pas en boire à l’excès dans la mesure de s’exposer à des risques d’accident vasculocérébral.

Modérer sa consommation de vin

On retiendra donc la principale leçon qui est de boire du vin rouge avec modération. Comme il a été mentionné maintes fois plus tôt, 2 verres d’alcool par jour suffisent amplement. Par ailleurs, 150 ml de vin contient 12 % d’alcool. On peut bien sûr se limiter à un seul verre. Mieux encore, on utilisera des verres de petite taille pour détourner l’attention du cerveau et éviter la dépendance à long terme. Tout comme dans un régime, l’idée est de consommer par petites portions afin de bénéficier de tous les bienfaits et ne rien risquer d’absurde. En cas de doute, la meilleure alternative reste les conseils avisés d’un médecin et d’un nutritionniste.