Sélectionner une page

Le Pessac-Léognan est un type vin dont l’appellation est d’origine contrôlée. Exclusivement produit dans les environs de Pessac et de Léognan, il est fabriqué dans le vignoble des Graves. En tant que vin d’origine contrôlée, il doit ainsi respecter certains impératifs.

L’appellation Pessac-Léognan : de quoi s’agit-il ?

Pessac-Léognan est une appellation d’origine contrôlée installée sur le territoire bordelais. Le berceau le plus ancien des grands vins français est celui où naît le « New French Claret » au XVIIe siècle. Le produit local fait ses débuts dans la paroisse de Pessac, au château Haut-Brion. Le cru est, aujourd’hui encore, un des plus populaires au monde. Si le vin de Pessac est ainsi connu depuis de nombreux siècles, il faudra attendre la fin de l’année 1987 avant que l’appellation soit créée par décret.

À ce jour, sa production s’étale sur 1700 ha, et une dizaine de communes de la région bordelaise. Parmi les secteurs de production, il y a Canéjan, Martillac, Pessac, Cadaujac, ou encore Gradignan, Talence, Villanave d’Ornon, Saint-Médard-d’Eyrans. L’appellation Pessac Leognan représente ainsi près de 9 millions de bouteilles produits par an, dont 80% de vins rouges, et les 20% restants en vins blancs.

Un cahier des charges spécifique propre à l’appellation

L’appellation Pessac-Léognan regroupe des caractéristiques sans lesquelles ces breuvages ne peuvent être certifiés d’origine contrôlée. Tous les vins souhaitant s’approprier le label doivent ainsi respecter ces spécificités pour assurer la qualité de leurs produits. Pour les vins rouges, les cépages de cabernet sauvignon sont privilégiés. Le merlot, le cabernet franc, le malbec, le petit verdot et le carmenère viennent juste après.

Les vins blancs sont, quant à eux, fabriqués à base de sauvignon gris et blanc, de sémillon et de muscadelle. Ces cépages autorisés permettent aux vins blancs d’appellation de préserver toutes leurs propriétés. Cette charte stipule aussi un minimum de surface de plantation pour les vignes. L’objectif n’est pas seulement quantitatif : l’appellation d’origine protégée veille d’abord à la qualité des productions locales. Il faut aussi respecter un minimum de quantité de sucre assurant la saveur des vins. Les rouges renferment 162g/l de moût, tandis que les blancs seront moins pourvus, avec 144g/l.

Des vins blancs secs typiques de la région

Les vins blancs secs d’appellation Pessac-Léognac sont connus pour leur robe jaune paille caractéristique. La couleur, assez pâle, rappelle la délicatesse du produit. Les vins blancs labellisés sont légers et aromatiques. À la dégustation, ils sont frais et fruités. Les bouteilles intégrant du sémillon offrent des notes de fruits confits, sublimées par leur complexité. Ces vins sont ronds et charnus, et se reconnaissent à la force de leurs arômes. Ces derniers sont persistants, et prennent du caractère en vieillissant.

Les vins rouges : des références bordelaises

Tout comme les blancs, les vins rouges présentent une robe riche. Leur rouge vif est connu pour son élégance et son équilibre. Forts en arômes de fruits rouges mûrs, les vins de cette catégorie offrent des notes florales nuancées de cuir. À mesure qu’ils vieillissent, les arômes de fruits cuits, de fruits secs, de gibier et de confiture se confirment.